Pérou – Cusco, capitale de l’empire inca

Après notre passage par Lima, nous avons filé tout droit à Cusco, à quelques 15h de bus de là ! Par où commencer pour parler de Cusco, qui veut dire « le nombril du monde » par sa position centrale dans l’empire Inca ? Il y a tellement de choses à en dire ! Nous y avons un peu retrouvé les mêmes impressions qu’à Cuenca en Équateur : une ville agréable, jolie, intéressante et où l’on a simplement envie de se perdre au gré des rues et de la laisser elle-même nous montrer ses plus belles facettes !

Nous sommes partis le 15 septembre 2018 pour un voyage d’un an et demi en Amérique du Sud, Océanie et Asie du Sud Est ! Voici notre récit au Pérou. Pour lire le début des aventures, c’est ici.

◊ Le centre historique

Le centre historique de Cusco est en effilement de grandes et petites places, toutes plus mignonnes et agréables les unes que les autres, de dizaines d’églises ou de monastères, de rues piétonnes commerçantes ou de petites ruelles mi-Inca mi-espagnoles. On se promène d’une ambiance à une autre, du calme d’une ruelle à l’agitation d’un marché touristique en passant par la sérénité d’une église. Nous avons pris beaucoup de plaisir à regarder les immenses portes de bois installées dans des trous creusées à même les imposants murs incas ou à passer la tête par ces ouvertures lorsqu’elles permettaient d’apercevoir des petites cours intérieurs calmes et arborées.

Malgré un reproche que l’on pourrait faire à Cusco : le fait que la ville est tout de même assez fatiguante entre les klaxons incessants des taxis (pour se signaler et savoir si vous voulez monter) et les interpellations des rabatteurs de restaurants ou de boutiques, nous nous sommes quand même sentis presque à la maison tant cette ville nous faisait penser à Lyon !

Difficile de vous faire un petit paragraphe sur chacun des coins que nous avons aimé ! Le plus simple est certainement de partir au hasard des rues de vous perdre et de trouver vous-même vos coins favoris ! Voici donc seulement quelques endroits en particulier que nous avons apprécié.

♦ La Plaza de Armas

Il s’agit du cœur du centre historique de Cusco. Une grande place arborée avec une jolie fontaine au milieu de bancs et de fleurs, le tout entouré de 2 églises (construites sur des fondations de palais d’empereur incas) et de jolis bâtiments coloniaux soutenus par de grandes arcades.

D’ailleurs, une attention particulière a été donnée aux enseignes de chaînes telles que KFC ou Starbucks pour qu’ils ne soient pas trop visibles et ne gâche pas l’harmonie de la place (obligation d’écrire discrètement en noir et pas avec son gros logo coloré !).

Sur le coin à droite : un KFC caché !

Le marché San Pedro

Il s’agit sûrement de l’un des plus grands marchés de Cusco, impressionnant avec sa structure métallique qui le fait ressembler à un grand hangar industriel. On y trouve de tout : des habituels souvenirs en passant par les stands de fruits et légumes multicolores, le quartier des viandes (où il faut avoir l’estomac bien accroché), les fruits secs, les épices, les fleurs mais on y trouve aussi toute une partie où on peut s’attabler rapidement pour prendre un almuerzo à 5 sol ou un jus de fruits frais.

L’endroit parfait pour acheter… des fouets ?

Nous avons adoré nous perdre dans les dédales animés de ce quartier sans fin. On pourrait croire que ce genre de marché très touristique pratique des prix 2 fois plus cher qu’ailleurs, sauf que cela ne semble pas être le cas : nous avons par exemple trouvé des tablettes de chocolat vendues 7 sols, quand elles l’étaient pour 15 dans des épiceries… C’est d’ailleurs ici que nous avons acheté des tablettes estampillées « Machu Picchu » en prévision de notre prochaine excursion !

Juste à côté du Marché San Pedro, en continuant dans les petites rues s’éloignant du centre, on se retrouve dans un autre marché de fruits/légumes/viandes qui s’installe dans la rue. Encore plus bondé qu’à San Pedro, la différence est surtout qu’on croise beaucoup moins de touristes et beaucoup de Péruviens (les jus et les fruits sont aussi 2 fois moins chers qu’a San Pedro) !

Ce marché en particulier semble être celui des Cuzquéniens venant faire leurs courses. Les femmes en tenues traditionnelles s’installent par terre, leurs marchandises sur des nappes ou dans des brouettes et écossent divers légumes tout en discutant entre elle dans une atmosphère joyeuse.

Les bureaux du ministère de la culture péruvien – Calle Maruri

Endroit à connaître si vous souhaitez acheter vous-même vos billets pour le Machu Picchu ! Ce sont les bureaux officiels du ministère qui où l’on peut acheter les 3 types de billets (Machu Picchu tout seul ou avec ses sommets – mais on vous parlera de tout ça dans l’article dédié !) à leur prix de base.

Mais ces bureaux ont aussi la particularité d’être situés au beau milieu d’un site archéologique inca et derrière la petite porte du ministère se trouve un joli jardin où on peut se promener gratuitement au milieu de quelques ruines incas. Au milieu, se trouvent des ruines et vestiges archéologiques, dont d’anciennes momies de jeunes femmes sacrifiés aux dieux, qui sont encore fouillés par les archéologues. D’ailleurs, il est apparemment possible de tomber sur eux en plein travail et de pouvoir les observer !

◊ Le quartier San Blas

Le quartier de San Blas est un peu le Montmartre/Croix-Rousse de Cusco. Pas pour le côté restaurants hors de prix et cars de touristes en claquettes, mais plutôt pour le côté quartier qui s’accroche sur les pentes d’une colline et où l’on trouve un grand nombre de galeries d’artistes. C’est dans ce quartier que nous logions lors de notre premier séjour à Cusco et il faut être bien accroché à ses poumons la première fois que l’on gravit ses ruelles pavées à 3400 m d’altitude ! Nous avons beaucoup aimé ce quartier qui, bien que très touristique reste un plus tranquille que le centre historique de Cusco.

Nous avons particulièrement apprécié les hauteurs, où sans direction particulière, il suffit de se perdre dans les rues tortueuses et de passer la tête par les grandes portes de bois entrouvertes pour découvrir des merveilles.

Plus bas, on tombe sur la place San Blas, qui ressemble à une place de village où s’installent quelques femmes vendant des bijoux, des bonnets ou des gants qu’elles tricotent assises par terre, leur grand chapeaux haut de forme recouvrant leur visage et leurs tresses descendant bas dans leur dos.

Et pour rejoindre la Plaza de Armas, la place principale de Cusco, on passe par la calle Hatunrumiyoc, commerçante d’un côté et protégée par un très grand mur inca de l’autre où se trouve d’ailleurs la fameuse pierre à 12 angles !

La pierre aux 12 angles

Comment reconnait-on un mur inca ?

Il s’agit d’une compétence importante à acquérir à Cusco ! En effet, une grande partie du centre historique a été construit sur les fondations de bâtiments incas et on peut voir avec un contraste fou le bas des bâtiments formés de murs datant de l’empire incas et le haut construit à la mode espagnole avec des fenêtres en bois caractéristiques. Alors quelle est la différence ?

Ce qu’il faut retenir, c’est que les murs incas semblent parfaits. Pas de mortiers (les incas n’en utilisaient pas pour toutes les constructions « importantes » comme les palais et comme la plupart des murs que l’on trouve à Cusco), les pierres des murs incas s’ajustent parfaitement les unes par rapport aux autres pour former un ensemble lisse, solide (capables de résister aux séismes !) et très beau.

J’ai testé pour vous : c’est solide !

A l’inverse, on reconnaît les murs plus récents par la présence de mortier et le fait qu’ils sont tout simplement beaucoup moins ordonnés ! En effet, à partir du moment où on utilise du mortier, on ne cherche plus à ajuster les pierres de manière parfaite car cela n’est pas nécessaire pour que ça tienne !

A droite : un mur Inca, à gauche : un mur Espagnol (et moins classe !)

La pierre aux 12 angles est donc un exemple parfait du travail incas : cette pierre a été découpée de façon précise pour pouvoir se caler parfaitement au sein de ce morceau de mur.

Un monastère Espagnol construit sur la base d’un des plus importants centre religieux Inca

Comme nous avons passé pas mal de temps à déambuler dans ce quartier où nous logions, nous avons quelques adresses particulières pour manger, boire ou repartir avec quelques souvenirs !

La boutique de souvenirs Artesania Asunta

Clément se cherchant un pull en laine d’alpaga, nous avons été amené à faire le tour d’un grand nombre de boutiques et marchés à souvenirs de Cusco et nous pensons avoir trouvé ici la moins chère (ce qui a été confirmé par le guide de notre Free Walking Tour !). La boutique d’Asunta (le nom de sa jeune propriétaire pleine d’énergie et excellente en négociation acharnée ;)) vend absolument de tout : écharpes, pulls, ponchos, pelotes de laines d’alpagas, petits porte-clef en lama, carnets, trousses, peluches etc.

Asunta ne manque pas de distribuer à chacun de grands sacs en plastique (et des tapes sur les fesses des messieurs !) pour nous inciter à les remplir et il ne faut pas manquer de négocier le tout avec elle à la fin ! Bon, la qualité n’est toutefois pas vraiment là (trouver un pull bien coupé et sans défaut est assez compliqué !), mais au prix auquel elle les vend (25 sol le pull, prix de base a négocier), on ne va pas se plaindre !

♦ Le restaurant Chakruna

Une adresse que nous recommandons chaudement !! Situé dans le quartier de San Blas (quand même assez haut… il faut mériter cette cuisine !), Chakruna est un petit restaurant proposant des burgers. Des burgers, oui, mais pas à n’importe quoi ! A côté du classique au poulet ou au steak d’alpaga, on a surtout la possibilité de goûter des burgers au quinoa, aux lentilles, aux pois-chiches, etc. Vraiment très bon car préparé avec de bonnes épices et des petites légumes, ils sont de plus accompagnés de frites maisons et d’un verre de jus et tout ça pour très peu cher : entre 10 et 12 sol.

Lors de notre arrivée à Cusco, nous avons mangé le premier soir dans un restaurant chinois (généralement là où on trouve les prix les plus bas) et nous nous en sommes tirés avec un plat partagé pour quasiment le même prix que 2 burgers à Chakruna… Les serveurs et serveuses sont de plus très sympa (ils ont finit par nous connaître lorsque nous sommes venus pour la troisième fois et nous offrir des frites supplémentaires !) et l’endroit est très agréable, petit et chaleureux.

♦ Le Café Nectar – Calle Suytuccato

Il s’agit  d’un tout petit café/salon de thé dans une ambiance très chaleureuse (nous y étions un jour de pluie et l’ambiance donnée par les bougies allumées sur les tables et la bossa nova en fond était très agréable !).  On peut y boire toutes sortes de café et de thé, mais je retiens particulièrement les infusions médicinales personnalisées (eucalyptus, gingembre, coca, etc) préparées avec amour et qui m’ont bien aidé à notre arrivée à Cusco lorsque j’avais un rhume !

♦ Le Limbus Resto Bar

En plein cœur du quartier de San Blas, nous avons découvert ce bar grâce à notre Free Walking Tour. Il s’agit d’un bar construit à flanc de colline et qui offre une vue fantastique sur Cusco, et tout spécialement au couché du soleil !

Nous avons pu y goûter un petit verre de Pisco Sour (un des meilleurs testés jusqu’à maintenant !). Les prix sont prohibitifs et bien éloignés des standards de vie locaux mais si vous leur écrivez un commentaire positif sur Tripadvisor et que vous le montrez aux barmens, vous aurez droit à un verre de Pisco Sour gratuit ! Moi, je dis ça, je dis rien ! Nous y avons donc passé un très bon moment absolument gratuit grâce a nos 2 nouveaux comptes Tripadvisor jetables !

◊ Le quartier San Cristobal

En s’éloignant du quartier de San Blas et en poursuivant vers les hauteurs en direction du fameux Christ Blanc qui domine Cusco, on parvient dans le quartier de San Cristobal, plus tranquille encore que San Blas.

Nous nous y sommes promenés au couché du soleil tandis que ses derniers rayons doraient les surfaces blanches des ruelles et des églises et nous sommes parvenus jusqu’à un énorme morceau de roche de la montagne laissé tranquille et qui permet en quelques secondes « d’escalade » de s’installer sur ce morceau de nature en pleine ville et d’observer l’agitation de Cusco, loin en bas.

♦ La forteresse Sacsayhuamán

A une petite trentaine de minute à pied du centre de Cusco, en gravissant les nombreux escaliers qui se perdent sur les hauteurs, on parvient à un des sites archéologiques les plus remarquables du coin : la forteresse Inca Sacsayhuamán.

Décidée par l’empereur Pachacutec, ce qui veux dire « l’architecte de la terre » (son nom est important car c’est également lui qui est à l’origine du Machu Picchu – on retrouve sa statue sur la place principale de Cusco !), on peut encore apercevoir une grande partie de l’immense muraille d’enceinte construire en dents de scie.

Un temple au soleil au sommet de la forteresse

On y croise même quelques alpagas !

J’ai testé pour vous : les marches sont hautes ! (Oui mon travail est i-n-d-i-s-p-e-n-s-a-b-l-e !)

Encore une fois, l’art du travail inca est remarquable puisque l’on peut voir d’immenses blocs de plusieurs tonnes parfaitement ajustés sans l’aide de mortier.

L’un des blocs les plus imposants, il fait 350 tonnes !

A côté de la forteresse au sommet des 3700 m de cette montagne se trouve également un immense sanctuaire religieux dédié à l’adoration de l’eau des rivières qui alimentaient Cusco.

Un immense bassin qui recevait les sacrifices des prêtres, notamment du sang de lama noir, pour purifier l’eau et la rendre fertile,

Ici, on voit surtout les gens profiter de la forme toute lisse des pierres pour faire du toboggan !

Pour vous y rendre, le mieux est d’acheter le fameux Bolleto Touristico (130 sol) qui donne l’accès à une dizaine de site archéologique à Cusco et dans la région pendant 10 jours. Sinon, l’entrée seule du site est très chère (70 sol).

Et la vue sur Cusco !

♦ Le Cristo Blanco

Juste à côté du site de Sacsayhuamán, se trouve une grande statue d’un Christ blanc, bras ouvert, dominant Cusco. Il ressemble beaucoup à celui de Rio au Brésil, si ce n’est qu’il est plus petit. Bon à savoir : si vous ne voulez pas payer le bolleto touristico, il est possible d’admirer le site de Sacsayhuamán depuis le Cristo et d’en avoir une assez bonne vue !

Le Cristo côté Sacsayhuamán

Les alpagas à Cusco

Une des choses qui nous a frappé à Cusco est certainement la possibilité de voir des alpagas à chaque coin de rue ! (Petite précision si vous avez un doute : un alpaga est comme un lama… avec plus de poil ! Beaucoup plus de poil !)

A gauche : un lama, à droite : un alpaga !

En général recouvert de pompoms voire même de lunettes de soleil pour leur donner un petit look cool, ils sont trainés par des femmes souvent accompagnées d’enfants portant des bébés chèvres dans leurs bras, le tout en habit traditionnel très coloré. Au détour d’une ruelle pavées du quartier de San Blas ou sur les marches d’une vieille église, elles semblent s’installer directement aux endroits de cartes postales ! Ces femmes proposent d’ailleurs pour quelques soles de prendre des photos avec elle et les lamas. Seulement, ces animaux n’ont pas grand-chose à faire sur le macadam de Cusco à plaire aux touristes, et de même, les enfants accompagnant ces femmes devraient plutôt être à l’école que dans la rue à récolter de l’argent donc si vous pouvez éviter d’encourager cette pratique, faites-le en évitant de faire effectivement des photos avec ces lamas…

Si vous y tenez absolument, il y a un endroit où les lamas en plein cœur de Cusco semblent un peu mieux traités : il s’agit de la petite cour dans la Calle Loretto (appelée Centre Culturel sur Google maps). On y trouve dans un petit jardin calme quelques boutiques ou 1 lamas et 2 alpagas paissant tranquillement. Ils ont tranquillement leur espace ou brouter et semblent sensiblement plus heureux !

Si vous voulez être au courant des dernières news/voyages/bêtises, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre page Facebook !

Bonne route !

6 réponses sur “Pérou – Cusco, capitale de l’empire inca”

Répondre à leschosesquibrillent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s