Europe Norvège

Norvège – Lofoten, plage de Kvalvika et sa cabane secrète

Un voyage féérique en Norvège en mars 2017 alors que tout était encore recouvert de neige et de silence. Pour lire le début de cette aventure, c’est ici !

Cet article est le second d’une série de 3 articles sur les merveilleuses Lofoten ! Pour retrouver notre arrivée sur ces îles, c’est par ici !

Je vous parlais dans le précédent article de quelque chose que nous n’aurions jamais découvert sans notre hôte (via couchsurfing), eh bien il s’agit de la plage de Kvalvika ! Nous avions tout de même lu un guide avant d’arriver aux Lofoten, histoire de ne pas partir complètement de rien, mais il ne mentionnait pas du tout cet endroit et surtout, pas ce que nous y avons découvert !!

Pour accéder à cette plage, pas de route directe : il faut laisser sa voiture quelque part près de Fredvang et se préparer à une petite randonnée pour s’y rendre à pied car la plage de Kvalvika se trouve juste de l’autre côté des montagnes ! Si jamais vous n’avez pas le goût pour cette balade, il vaut tout de même le coup de faire un tour dans ce coin : le bras de mer entre l’île principale et ce bout de terre où se trouve la plage de Fredvang est absolument magnifique, notamment le soir lorsque le soleil se couche sur toutes les montagnes qui l’entourent ! Des petits ponts trop mignon permettent de le traverser et rendent l’endroit encore plus charmant.

Des petits ponts au milieu du bras de mer

Nous nous sommes garés juste à côté de Lomstjønna sur un petit parking face au lac et avons emprunté le chemin débutant juste en face de la route. On monte alors sec pendant environ 30 minutes jusqu’à un col, qu’il faut traverser avant de redescendre jusqu’à la plage. Le tout ne prend pas très longtemps mais il faut quand même compter sur le fait que lorsque tout est enneigé, il faut faire très attention là où on met les pieds ! Plusieurs fois, le pied tombe dans une couche de neige fraîche et on s’enfonce jusqu’à la hanche (sans exagérer !). La plupart du temps, ce n’est pas bien grave, mais il peut arriver de déraper contre un rocher que l’on a pas vu sous la neige ou de se retrouver coincé… D’ailleurs, pour faire ce chemin, nous avons compté sur le fait que quelqu’un l’avait déjà tracé avant nous (ce qui permet de suivre les pas de nos prédécesseurs et ne pas galérer à chercher son chemin ou à tomber sur des trous entre 2 cailloux) et que notre couchsurfer était habitué à le faire. Je vous conseille donc, si vous y allez en hiver, de ne pas trop partir à l’aveuglette ! (Au fait, je vous parlais ici de la constitution de notre équipement pour avoir bien chaud en Norvège !)

Le col à franchir pour accéder à la plage

L’autre chose qui risque de vous retarder : la beauté des paysages ! Nous avons pris notre temps, tout du long, s’arrêtant à chaque petite montée pour regarder autour de nous. D’un côté, le fameux bras de mer, s’étirant de plus en plus sous nos yeux à mesure que l’on monte le long de la montagne, voisine de celle se reflétant dans l’eau toute calme et de l’autre, ce col enneigé qui apparaît entre deux sommets qui paraissent de plus en plus haut à mesure que l’on s’en approche.

D’un côté du col…

Enfin, nous dépassons ce col. Et là, le spectacle est incroyable. A nos pieds, après le flanc de la montagne qu’il nous faut descendre, s’étend une plage de sable bien entourée de sommets enneigés, vide, pour nous tout seul.

…puis de l’autre côté !

La sensation de marcher sur une plage sur laquelle il n’y a encore aucune autre trace, que l’on découvre seulement après s’être aventuré sur une montage est absolument géniale. La dernière fois que cela nous était arrivé remonte à 4 ans plus tôt, sur l’île d’Islay en Écosse où de la même façon, nous étions arrivés sur une plage uniquement accessible par un petit chemin de randonnée (et bien sûr, nous y étions également en hiver !). Il y a quelque chose d’absolument magique à cela, comme si la Terre voulait nous faire un cadeau, juste à nous, pour cette journée. En nous promenant un peu, nous découvrons sur la droite, une balançoire construire avec une simple planche accrochée par 2 grosses ficelles à une structure en bois.

Nous perdons alors de vue quelques instants notre couchsurfer qui se perd dans les rochers de l’autre côté de la plage. Il réapparait quelques minutes plus tard en agitant les bras : il a finit par trouver cette cabane dont il a entendu parler mais n’avais encore jamais découverte. Sur la gauche, cette fois-ci, dissimulée parmi les rochers et protégée du vent, se cache une petite porte en bois toute ronde (comme pour un trou de Hobbit) avec un panneau « Hakuna Matata » et un toit de cheminée qui dépasse de l’herbe. En dessous, nous découvrons une petite cabane en bois qui semble encore avoir été occupée hier (ce qui est très certainement le cas d’ailleurs).

La cheminée qui dépasse et permet de trouver la cabane !

La porte d’entrée !

2 couchettes en bois, un poêle, un évier, et des étagères remplies de tout un tas d’objet hétéroclites : des boîtes de conserves encore non ouvertes, des ustensiles de cuisine, des lampes torches, des bouteilles d’alcool, un jeu de carte, des jouets, une scie, des clous, des allumettes, mais surtout des dizaines de petits mots : des citations de voyageurs (« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait »), des histoires des gens passés par là avant nous et ayant utilisés cette cabane pour la nuit, pour passer la soirée sur la plage à regarder les étoiles avant de se réchauffer auprès du poêle, et puis des tas et des tas de petits mots de « remerciement ». Merci aux personnes ayant permis l’existence de cette cabane et d’avoir rendu possible les moments passés grâce à elles.

Mais qui sont ces personnes ? D’après leur histoire punaisée à une des parois en bois  ainsi que les quelques photos qui montrent la construction de cette cabane et leur quelques mois ici, on découvre qu’il s’agit de 2 surfeurs, qui ont passé tout l’hiver sur cette plage, dans cette cabane construite à partir de ce que la mer voulait bien leur rejeter (enfin, c’est ce que la légende dit !). Ils prônent un mode de vie plus simple, uniquement fait de ce que la nature a bien voulu leur donner, de longues heures passées à errer seuls sous les étoiles sur cette plage déserte et à profiter de l’océan. C’est beau, c’est épique et inspirant !

Pour notre part, nous avons seulement profité de sa protection pour notre pique-nique en détaillant tous les objets et petits mots laissés petit à petit par tous les gens de passage : untel a réparé le poêle à bois, un autre a construit une petite étagère et pas mal ont laissé des bouteilles d’alcools à moitié entamées !

Nous avons eu beaucoup de mal à quitter cet endroit à part, qui semblait concrétiser tous les rêves de cabanes perdues dans la nature que nous pouvions avoir !

Et on repars !

Et vous, avez-vous déjà rêvé de cabane dans les bois ou perdue entre les rochers d’une plage ?

Pour le prochain article, nous vous parlerons de Svolvær et surtout, de notre spot à aurores boréales !

Si vous voulez être au courant des dernières news/voyages/bêtises, n’hésitez pas à vous inscrire sur ma page Facebook !

Bonne route !

14 comments on “Norvège – Lofoten, plage de Kvalvika et sa cabane secrète

  1. La Nébuleuse

    Mais ça fait complètement rêver comme récit ! Un endroit grandiose et une cachette secrète… Décidément bien envie d’aller en Norvège moi !

    Aimé par 1 personne

  2. Franchement c’est magnifique ! L’ambiance doit être particulière et ce petit refuse super atypique ! j’adore !

    Aimé par 1 personne

  3. streetandtravel01

    J’adore le refuge, très atypique ! En tout cas c’est magnifique, ça donne vraiment envie d’explorer !

    J'aime

  4. Superbe ! Mais le froid m’aurait freinée !

    Aimé par 1 personne

    • Il ne faisait pas si froid par rapport à ce que nous redoutions ! Nous sommes rarement descendu sous les 0° et pour cette balade, nous avons même finit en pull parce que la montée donne chaud ^^

      Aimé par 1 personne

  5. Visiteuse du Monde

    Les photos sont splendide, cette plage semble paradisiaque, et plus encore avec cette petite cabane ! Inédit !

    J'aime

    • J’aime beaucoup le fait que tu qualifies de paradisiaque cette plage sous la neige ! C’est assez étrange quand on prends du recul, mais je suis bien d’accord avec toi 🙂

      J'aime

  6. Merci ma belle pour ton gentil commentaire ❤ tes photos sont sublimes! La Norvège est sur ma travel wishlist, j'espère pouvoir réaliser ce rêve un jour ❤

    Aimé par 1 personne

  7. lalykorneillettree

    J’adore ce sublime reportage !! Je reviens de l’Ile de Senja et je retrouve des similitudes dans le paysage… Les ponts qui relient des Iles entre elles, les plages paradisiaques… Oui c’est vrai, il faut parfois marcher un peu pour profiter encore mieux du paysage 😀 !!!

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton commentaire qui me permet de découvrir une île qui m’est totalement inconnue ! Je vais me renseigner, si elle peut nous offrir le même type de merveilles, je prends !

      J'aime

Tu me racontes un truc ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :