Et si nous étions reporters pour des enfants ?

D’ici septembre, nous partirons pour un voyage d’un an et demi en Amérique du Sud, Océanie et Asie du Sud Est ! Nous vous tenons au courant de tous les préparatifs ici. Pour lire le début des aventures, c’est ici.

A quelques jours de notre départ, il est temps de vous parler d’un de nos petits projets pendant ce grand projet ! De septembre à mars (et plus si affinité), nous allons travailler  avec l’association l’Enfant@l’hôpital qui anime dans toute la France des ateliers thérapeutiques et pédagogiques auprès d’enfants et adolescents malades, handicapés ou en situation d’exclusion.

◊ Pourquoi ce projet ?

C’est en lisant « Le monde en stop » de Ludovic Hubler que l’idée nous est venue ! Depuis longtemps, nous cherchions un projet à associer à cette grande aventure personnelle. En effet, nous trouvions que l’idée d’avoir une sorte de fil rouge, quelque chose sur lequel nous baser pour nous orienter dans nos rencontres ou nos trajets pouvait être une très bonne chose, quelque chose de plus à construire et enrichissant notre voyage déjà très prometteur à lui seul.

Nous avons longuement fait fonctionner nos méninges : un documentaire sur un thème lié à l’écologie, sujet nous tenant très à coeur ? Un reportage sur les hommes, les femmes, les enfants autour du monde, tout simplement ? Rien ne nous semblait à notre portée plus que cela et suffisamment précis et fort pour être soutenu pendant 1 an et demi. Et puis, nous ne voulions pas nous obliger tout seul à devoir réaliser quelque chose de particulier, y consacrer notre temps, notre énergie, mais en contre-partie ne nous laissant pas la possibilité de laisser simplement les opportunités venir à nous. Nous ne voulions pas partir avec un voyage tout planifié, tout codés, nous préférons laisser le voyage venir jusqu’à nous. Trop souvent nous nous enfermons dans une idée et perdons la possibilité de regarder ce qu’il y a autour. Tout dépend de comment on voit les choses !

Nous avions donc décidé de partir simplement et voir ce qu’il arrivait. Et puis, en lisant l’aventure de Ludovic Hubler qui a voyagé pendant 5 ans autour du monde et qui, en même temps, était suivi par des enfants de l’hôpital de Strasbourg à qui il envoyait régulièrement des nouvelles sous forme d’article, nous nous sommes rendus compte que cette idée était à la fois simple, facilement réalisable et très belle !

Crédits – l’Enfant@l’hôpital

Nous avons compris qu’il serait relativement compliqué de construire quelque chose dans le peu de temps que nous aurons dans chaque endroit que nous avons prévu de découvrir. Même si nous avons voulu nous laisser le maximum de temps pour ne jamais se presser et être présents et disponibles pour toute nouvelle aventure, notre parcours est trop court et aussi trop incertain pour que nous puissions baser quelque chose dessus. Par exemple, ce n’est pas en rendant visite à des enfants en Argentine sur 1 journée pour ne plus les revoir ensuite qu’on peut leur apporter quelque chose (enfin c’est ce que nous imaginons !)… en revanche,  pourquoi ne pas déjà s’intéresser aux actions qui sont faites chez nous et sur lesquelles nous pouvons avoir une portée plus importante ? C’est ce que nous avions en tête en découvrant l’Enfant@l’hôpital ! Cette idée rentrait parfaitement dans notre façon de voir les choses : quelque chose d’utile et permettant d’apporter quelque chose à d’autres personnes, de concret, sur la durée, nouveau pour nous, à la base d’un véritable échange et nous laissant le champs libre pour tout un tas d’autres projets si nous le voulons.

◊ L’action de l’Enfant@l’hôpital

“Voyager c’est apprendre, et apprendre c’est guérir un peu.”

Grâce à Kolibri, sa plate-forme web interactive, L’enfant@l’hôpital offre des contenus culturels toujours renouvelés et une méthode vivante de retour aux apprentissages fondamentaux pour des enfants malades, handicapés ou en situation de décrochage scolaire. Depuis plus de 30 ans, l’association les aide à porter un nouveau regard sur le mot « apprendre ».

Présente dans toute la France auprès de 57 services hospitaliers, centres de rééducation et établissements pour enfants handicapés, l’association aide chaque année plus de 3 000 enfants à surmonter leurs difficultés d’apprentissages.

Crédits – l’Enfant@l’hôpital

L’association est agréée par le Ministère de l’Education Nationale et reconnue à caractère exclusif de bienfaisance.

◊ Concrètement ?

Notre association avec l’Enfant@l’hôpital va consister en :

  • rencontrer les enfants qui vont nous suivre pendant notre voyage afin de leur présenter notre projet, notre sac à dos, notre parcours, etc, mais aussi afin qu’ils puissent eux, nous raconter leurs expériences, leurs attentes, nous poser des questions… La première rencontre est programmé pour ce lundi 10 septembre, on vous tient au courant !
  • écrire chaque semaine des petits articles racontant nos découvertes et permettant aux bénévoles de l’association de faire un cours, un jeu, un exercice
  • correspondre avec les enfants qui pourront nous envoyer des mails personnels, nous poser des questions, nous lancer des défis

Crédits – l’Enfant@l’hôpital

Nous avons hâte de commencer cette nouvelle aventure inédite pour nous et de nous improviser reporters du monde pour ces enfants ! Nous sommes à la fois très heureux de pouvoir partager avec eux ce que nous verrons et expérimenterons mais également très curieux de l’impact que peut avoir ce projet sur nous : quels seront leurs intérêts ? leur regard sur ce que nous voyons et faisons ? leurs impressions et réflexions ?

Si vous voulez en savoir plus sur le travail de cette association, c’est par ici : site de l’Enfant@l’hôpital.

Avez-vous déjà réalisé du bénévolat pour des associations d’enfants ? Prévoyez-vous des projets lorsque vous voyagez ? Dites nous tout !

Et bonne route !

 

 

9 réponses sur “Et si nous étions reporters pour des enfants ?”

  1. Très joli initiative! Bravo! Nous sommes actuellement en voyage et peut être nous aimerions trouver quelques choses avec les enfants au Népal, mais il y a trop d’info sur le net je crois que le mieux se sera de voir sur place!

    J'aime

    1. J’imagine qu’en plus ça ne doit pas être facile de trouver des infos fiables ! J’espère que vous trouverez sur place, je serais très intéressée pour savoir ce que vous faites 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est ça le truc, j’ai entendu par exemple, que certaines organisations demandaient une petite participation financière mais au final certains bénévoles découvraient que l’argent n’étaient pas du tout placé dans l’organisation… bref, il faut faire attention car en voulant faire bien on peut faire mal!
        Merci pour ta réponse en tout cas! À bientôt 👋

        J'aime

  2. Waaah mais c’est génial ça ! Quelle superbe idée, et originale également ! Je n’avais aucune idée que ce genre d’initiatives existait et je trouve ça vraiment chouette. Bravo à l’association pour leur boulot et à vous pour y participer !! J’ai hâte de lire vos aventures et vos reportages 🙂

    J'aime

Tu me racontes un truc ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s