Europe Irlande

The Ring of Kerry

Une semaine en Irlande, du vert, des moutons, et quelques pintes plus loin. Pour lire le début des aventures, c’est ici. Bonne route !

◊ Lundi 16 février :

Et nous voila parti pour le Ring of Kerry !

Comme nous avions un peu froid ce matin-là en se réveillant de notre nuit dans la voiture et que l’endroit où nous nous étions garé n’était pas génial, nous avons décidé de partir et de prendre notre petit dèj plus loin, là où nous trouverions un coin plus joli. Nous sommes parti vers 7h et nous nous sommes arrêtés à côté d’un château en ruine à côté de Killarney. J’ai adoré ce moment parce qu’il n’y avait personne, il y avait un lac paisible qui se perdait dans la brume, l’air était humide, le soleil à peine levé, le château lugubre à souhait…

Ensuite, nous avons repris la route et avons commencé à nous enfoncer dans des coins sauvages. Pour vous situer, le Ring of Kerry correspond à une route faisant une grande boucle au départ de Killarney et le long de la côté sud-ouest de l’Irlande. Il s’agit d’une des plus belles routes d’Irlande !

Il y avait de plus en plus de forêts, des montagnes, de la bruyère… Nous nous sommes arrêté à côté d’une forêt et nous avons décidé d’aller prendre notre petit déjeuner dedans.

Test 6

Cette forêt ressemblait aux forêts des légendes. Ça ne m’aurait pas étonné de voir apparaitre une fée ou un farfadet ! Il y avait une petite rivière en contrebas qui menait un peu plus loin à une grande cascade dont les eaux joyeuses rebondissaient sur les pierres glissantes et couvertes de mousses. D’ailleurs, le reste de la forêt était couvert de mousse verte fluo : les pierres, les troncs des arbres et le sentier sur lequel on pouvait marcher sans faire de bruit.
Test 6
Test 6
Test 6

C’était assez incroyable de voir le soleil se lever là, les premiers rayons illuminant tout ce vert enchanteur ! Nous sommes montés par un vieil escalier de pierre à un petit promontoire sur lequel nous avons déjeuné. Il pleuvait mais nous étions bien équipé et c’était même plutôt rigolo d’être là en pleine nature avec la pluie qui nous tombait dessus comme de vrai baroudeur ! Nous avions vu sur une plaine et une étendu d’eau au travers des arbres.

Test 6

Nous avons alors continué à rouler parmi des forêts, des paysages de bruyères… Nous nous sommes arrêté quelques fois : au bord d’un rivière en contrebas de hautes montagnes enneigées, par exemple. C’était fou, je ne m’attendais pas à voir ça ici ! De grandes montagnes et de la neige… Moi qui imaginait l’Irlande toute verte et toute plate !

Test 6Test 6

Un peu plus loin, nous sommes tombé sur une petite maison en pierre abandonnée au milieu de tas de touffes de bruyères de toutes les couleurs : jaune, rouge, marron, vert… Avec encore une petite rivière qui passait sous un pont de pierre. Le charme fou de cet endroit m’a totalement ravie. Un peu plus loin, une ruine de château que, bien sur, Clément a voulu explorer. C’est amusant de s’imaginer que des gens ont pu vivre ici entre ces hauts murs de pierre épais qui se font maintenant envahir par la végétation.

Test 6
Test 6
Test 6
Test 6

Enfin, un peu plus loin, nous nous sommes arrêté à ce qui parait être la plus belle vue de la route. La légende dit que la reine Victora avait autorisé ses valets à regarder tellement c’était beau. Ce paysage m’a fait penser au fond de la Joconde : un paysage vallonné fait de bruyère et d’arbres dans les tons marrons, verts, rouges avec un petit ruisseau passant au travers…

Test 6Test 6

Nous avons ensuite repris la route qui s’est mise à serpenter au milieu de montagne de roche, d’un paysage sauvage et désertique. Ça m’a beaucoup fait penser à la Californie, pour ce côté « grands espaces sauvages » bizarre, non ? Qui aurait penser pouvoir faire ce rapprochement !
Test 6
Test 6
Test 6
Nous avons roulé roulé avant d’arriver au bord de la mer.

C’était génial parce qu’il n’y avait personne ! Nous avions une grande page parsemée de rochers et entourée de dunes pour nous tout seul. Mais le plus incroyable c’était les vagues ! Je n’en avais jamais vu d’aussi grandes ! Elles venaient s’écraser contre de grands rochers dans la mer et soulevaient en une gerbe d’écume. La force de la nature !

Test 6Test 6Test 6Test 6

 Nous avons mangé notre repas de midi là, des sandwichs tout simples mais avec un goût merveilleux grâce à ce que l’on était en train de vivre. Nous avons fait le tour de la plage et nous sommes revenu en marchant sur les dunes sur de l’herbe douce et verte. Nous avons repris la voiture et  continué notre route le long de la mer.
Test 6

Nous avons alors commencé à voir de plus en plus de paysages ressemblant à ce que j’imaginais de l’Irlande : des pâturages verts descendant en pente douce vers la mer et parsemés de petites maisons. Il faisait bien beau et chaud en plus, quelle chance !

Test 6Test 6Test 6Test 6

Un peu plus tard dans l’après-midi, nous sommes arrivé à un point de vue de falaises. Nous avons pris un petit chemin à pied à travers champs pour arriver en haut de hautes falaises noires et découpées. Le temps se prêtait parfaitement à la situation puisqu’il a commencé à pleuvoir, il y avait du vent, il faisait sombre… Un peu apocalyptique ! J’ai beaucoup apprécié observer les vagues et les éléments se jeter à l’assaut de ces falaises indomptables. Le bruit énorme de l’eau qui s’entrechoque sur la pierre. Nous sommes resté un beau moment pour admirer le spectacle.

Test 6

Nous avons ensuite repris la route pour s’engager sur une petite île reliée à l’Irlande par un pont, Valentia Island, et dont nous avons fait le tour. Nous nous sommes encore promené sur une autre plage et nous avons aussi découvert une carrière abandonnée. C’était un drôle de spectacle, les vieilles machines abandonnées à la rouille et au vent avaient un aspect fantomatiques. Nous nous sommes arrêté aussi en haut d’une falaise pour tenter d’attraper des moutons. Ça a failli marcher ! En tout cas, c’était vraiment beau de les voir gambader au couché du soleil avec la mer à l’horizon.

Test 7Test 7Test 7Test 7

Puis nous sommes finalement arrivé à Traley. C’est une petite ville qui n’a pas pas grand chose d’extraordinaire et qui a aussi plein de devantures en bois colorées. Nous nous sommes trouvé un bar qui servait encore à manger et, le ventre bien rempli, nous sommes allé nous coucher avec plaisir dans un vrai lit, la tête remplie des images de la journée.

Si vous voulez être au courant des dernières news/voyages/bêtises, n’hésitez pas à vous inscrire sur ma page Facebook !

Bon voyage !

Test 7

6 comments on “The Ring of Kerry

  1. Y’a une paire de photos que j’aime beaucoup et qui peuvent servir je pense, faudrait en discuter 😉

    J'aime

  2. Ping : Irlande – Le Connemara – Les voyages de Marie

  3. Ping : Brésil – De la station de montagne à la plage paradisiaque – Les voyages de Marie

  4. Ping : Istanbul – Marchés et Mosquée neuve – Les voyages de Marie

  5. Ping : Irlande – Kilkenny, Cork – Les voyages de Marie

Tu me racontes un truc ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :