Europe Norvège

Norvège – Oslo, au bord des eaux glaciales des fjords

Un voyage féérique en Norvège en mars 2017 alors que tout était encore recouvert de neige et de silence. Pour lire le début de cette aventure, c’est ici !

◊ La traversée de la Norvège en train – le retour !

Après ces quelques jours à rouler dans la neige et à s’enivrer de paysages de dingue aux iles Lofoten, il a bien fallut rentrer et nous avons repris le train jusqu’à Oslo ! 18H de voyage qui ne nous faisaient pas peur du tout grâce à notre expérience lors de l’aller qui nous avait bien plut (à lire ici). Nous avons quand même eu un tout petit peu moins de chance qu’à l’aller puisque cette fois-ci le train était bondé, donc pas question pour nous d’installer nos matelas entre les rangées de sièges vides et de pouvoir ronfler en toute quiétude… Il nous a fallu nous contenter de nos sièges individuels pour tenter de trouver un peu de repos ! Mais nous avons d’autant plus eu la possibilité d’observer le mode de vie à la Norvégienne : nous avons vu monter des gens de tout âge (voire plutôt âgés que jeunes !), à 3, 4h du matin en pleine pampa Norvégienne, s’installer joyeusement et sortir de quoi manger, lire ou tricoter sans avoir l’air fatigué de voyager en pleine nuit !

Bonjour Oslo !

◊ Notre hébergement à Oslo

Arrivés à 8h du matin à Oslo, nous n’avions qu’une idée en tête : rejoindre notre auberge pour prendre une douche et faire une sieste ! Nous avons donc marché depuis la gare vers le nord est et notre hébergement : le Central City Apartments. Pour Oslo, nous avons fait chou-blanc en ce qui concerne le couchsurfing. Peut-être les hôtes sont victimes du coût de la vie à Oslo et sont submergés de demandes, peut-être aussi que notre profil tout neuf avec 2 recommandations ne leur inspirait pas confiance… Nous nous sommes donc reportés sur une auberge, et les Central City Apartements sont l’hébergement le moins cher que nous ayons trouvé à Oslo : 50€ la nuit pour 2 personnes pour avoir une chambre privée dans un petit bâtiment avec un salon, une cuisine et 1 salle de bain partagée avec 3 autres chambres. Nous avons beaucoup apprécié l’endroit, notamment grâce à la salle de bain chauffée au sol (c’est tellement agréable lorsque l’on a eu bien  froid toute la journée dehors !) et la cuisine grande et spacieuse qui nous a permis de continuer à cuisiner nous-même nos repas et économiser donc quelques sous. Nous aurions toutefois aimé avoir un peu plus de contact avec les occupants des autres chambres mais ils n’avaient pas le même rythme que nous et n’étaient pas bien bavards… tant pis !

Toutefois, je vous raconte ça, mais en débarquant à l’accueil à 9h avec nos gros sacs et nos cheveux sales, on nous a gentiment dit qu’il était un peu trop tôt pour que l’on nous donne les clés de nos chambres. Zut, la sieste sera pour plus tard !

Nous nous sommes donc réconfortés en s’offrant une de ces pâtisseries délicieuses pleines de crème et de cannelle comme ils savent si bien le faire en Norvège.

Recette Kanelbullar, petits pains suédois à la cannelle

Des pâtisseries qui ressemblaient agréablement à ça ! (c) Agnes Kantaruk shutterstock

Nous avons rejoint le Kampen Park, et avons profité de la fraîcheur matinale et des oiseaux qui guettaient de très près les miettes de nos gâteaux pour attendre tranquillement le moment où nous pourrions rejoindre notre chambre.

Enfin, après une bonne sieste dans les lits moelleux de l’auberge, nous voilà d’attaque pour découvrir Oslo !

◊ A la découverte d’Oslo

Je me rends compte que nous avons pris très peu de photos de la ville ! Je pense que le choc du retour à la civilisation nous a un peu laissé sur les rotules. En effet, nous sommes passés des montagnes magnifiquement blanches et intactes et de la mer d’huile et silencieuse des Lofoten, où l’on ne peut pas dire que les villes sont bruyantes et étouffantes, à Oslo, qui bien qu’étant une ville très agréable à vivre, reste une ville. Je me souviens toujours à quel point Die, petite ville de 5 000 habitants dans la Drôme nous avait fait un grand choc civilisationnel lors du retour de notre rando dans le Vercors où nous avions croisé une dizaine de personnes en 5 jours… n’allez donc pas me faire dire qu’Oslo est une « ville » au sens péjoratif du terme, car ce n’est pas du tout le cas, mais lorsqu’on a l’habitude du silence, une souris se fais entendre (expression inventée du soir, bonsoir).

Bref, je suis donc en peine de vous montrer Oslo telle que nous l’avons vu mais j’espère que ces quelques photos refléterons tout de même certaines ambiances de la ville !

♦ Autour du port

La grande particularité d’Oslo, est justement qu’elle bénéficie d’un environnement naturel assez incroyable. Entre le fjord au sud qui fait partie intégrante de la ville puisque de nombreux monuments sont construits autour – il s’agit même du passage le plus court pour rejoindre la presqu’île de Bygdøy où se trouve la plupart des musées de la ville – les petites îles du fjord que l’on peut facilement visiter et les collines où l’on peut faire du ski en hiver et randonnée en été, Oslo est bien fournie en termes d’espaces naturels !

Pas de photos de ces superbes espaces naturels, par contre, j’ai tout de même immortalisé cette petite chute d’eau dans un parc en plein cœur de la ville !

Nous avons d’ailleurs commencé notre balade par le port. Port industriel, certes, mais dont les grues et entrepôts sont suffisamment loin, voire presque intégrés dans la ville, qu’ils ne sont pas du tout gênants pour apprécier de se promener au bord de l’eau glaciale du Fjord.

Pas de photos du port, non… mais d’un bâtiment en face utilisé comme Skate Park !

♦ Oslo, à mi-chemin entre son Palais Royal et ses bâtiments industriels convertis

Oslo semble avoir gardé des petits morceaux de chaque époque architecturale qu’elle a traversée au XXième : depuis le Palais Royal ou l’Université d’Oslo avec leur style néo-classique sur la Karl Johans Gate en pavés, importante artère d’Oslo menant au palais, en passant par les vieux silos en béton des années 60 en plein centre-ville reconvertis en studios pour étudiants, jusqu’aux petits cafés et boutiques vintages qui reviennent en force ces dernières années et reflètent le désir d’un retour dans un passé plus cosy et chaleureux. Il y en a pour tous les goûts !

De grands bâtiments de briques à la stature imposante…

…aux décorations plus subtiles !

♦ Les reconversions urbaines

Je crois que ce qui m’a le plus marqué à Oslo, c’est le fait que de nombreux bâtiments et quartiers de la ville sortent tout droit de l’ère industrielle et pourtant, en se promenant le nez au vent, la ville ne donne pas du tout l’impression d’une ville ouvrière, grise et froide comme on pourrait se l’imaginer. Cela tient du fait que la plupart des quartiers industriels ont été totalement reconvertis et réhabilités. Par exemple, le long du port, les anciens chantiers navals ont été transformés il y a peu en bureaux, résidences, galeries commerciales, restaurants et bars et proposent un cadre unique faisant penser au style des lofts New-Yorkais construits dans d’anciennes usines.

Les anciens chantier navaux, reconverti en quartier super branchée ! Vu depuis la navette-bateau qui rejoint le centre-ville à la presqu’île de Bygdøy !

Un des symboles de cette reconversion est sûrement le Silo Student Dorms. Il s’agit d’une ancienne construction de 3 rangées de 7 silos à grain transformée aujourd’hui en des résidences étudiantes toutes rondes !

Drôle d’effet, n’est-ce pas ?

Nous avons également beaucoup aimé la petite rue Telthusbakken où on trouve de jolies maisons en bois colorées datant du XIXème siècles alignées face à des jardins potagers partagés. Cette rue semble presque incongrue dans une capitale comme Oslo et c’est bien la ce qui en fait tout le charme !

Des petites maisons en bois où on se boirait bien un chocolat chaud

Face aux jardins partagés

♦ Le Street-Art

Oslo nous a également ébloui par la quantité impressionnante d’œuvres de street-art qui viennent achever de reconvertir le caractère industriel et utilitaire d’Oslo. Bon nombre de ces bâtiments typiques en petites briques rouges et de ces hauts bâtiments en béton gris ont été revisités par des dessins colorés !

♦ Les boutiques vintages

Le nombre de friperies et de boutiques vintages est également impressionnant et nous donne envie de replonger dans le passé. Il semblerait que les grandes chaînes de magasins de vêtements n’ont qu’à bien se tenir ! Et pour une récente propriétaire d’une platine vinyle comme moi, Oslo a été une vraie mine d’or ! En dehors de la rue Grensen où l’on trouve toutes les boutiques connues plus ou moins luxueuses de vêtements et accessoires, le reste d’Oslo semblent essentiellement constitué de petites boutiques indépendantes qui rivalisent toutes de bon goût pour offrir des univers à la fois chaleureux, modernes et avec un brin de nostalgie.

Pour les vinyles, nous avons notamment trouvé notre bonheur à : Råkk and Rålls second-hand shop et à Lucky Eddie Haga, boutique qui ne paye pas de mine de l’extérieur, mais qui a un choix énorme et pour très peu cher !

La rue du Råkk and Rålls second-hand shop

♦ L’Opéra d’Oslo

Tout comme le Guggenheim était notre seul point de repère en arrivant à Bilbao, l’opéra situé au bord du fjord d’Oslo, était la seule image en tête que nous avions en débarquant à Oslo, n’ayant aucune idée de ce que la capitale pouvait bien nous réserver. Et il s’agit d’ailleurs de la première chose que nous ayons vu en sortant de la gare qui se trouve juste à côté !

On ne peut pas louper ce monument très intrigant composé d’une grande terrasse blanche descendant directement dans les eaux fjord et ses deux ailes qui entourent un bâtiment tout en verre. Tel un iceberg émergeant des eaux glaciales, sa pureté symbolise l’âme de la Norvège, plongée dans la neige et le silence la plus grande partie de l’année.

https://res.cloudinary.com/simpleview/image/upload/c_fill,f_auto,q_65,w_1600/v1/clients/norway/oslo_opera_house_norway_2_1_19f2edb1-9e5f-4ca1-ac97-f26d99523351.jpg

Tellement subjugué par cet édifice, nous n’avons même pas pensé à prendre de photos ! (c) visitnorway.fr

Pour la petite histoire, il s’agit du plus grand édifice moderne culturel de Norvège et revêt beaucoup d’importance pour les norvégiens qui voulaient par ce fait symboliser l’importance que doivent avoir l’opéra et le ballet dans la société moderne !

En attendant, en plus d’être esthétiquement beau, cet opéra est aussi un endroit très sympa où se balader et se retrouver ! Lorsque le soleil pointe son nez, n’est-ce pas agréable de profiter de l’endroit pour atteindre le haut de la terrasse, sur le toit de l’opéra et admirer le port d’Oslo en attendant les vagues et le vent claquer ? Les habitants de la ville se sont largement appropriés cette immense terrasse blanche, qui grouille de vie en toute saison.

Quant à l’intérieur, rien que le hall tout en bois et en baies vitrées donnant sur les flots vaut le détour ! Nous n’avons malheureusement pas eu l’occasion de voir l’intérieur des deux auditoriums de l’opéra, mais nous avons tout de même beaucoup profité de ce hall calme, ouvert et accueillant, très nordique comme ambiance !

♦ La presqu’île de Bygdøy, lieu des musées

A Oslo, on a fait simple et on a rassemblé la plupart des musées à un seul et même endroit, sur la presqu’île de Bygdøy. Et à Oslo, on sait s’y prendre avec les musées : rien que pour la beauté des bâtiments, l’agencement des découvertes, les explications ludiques et les petits jeux, ces musées dérideraient tous les réfractaires aux musées barbants et trop longs ! On y trouve :

  • le musée des navires vikings d’Oslo (Vikingskipshuset) : qui présente quelques magnifiques sculptures et objet royaux et, comme son nom l’indique, des vestiges quasiment complets de drakkar vikings ! Se retrouver à côté de ces petites coques si légères semblent incroyables lorsque l’on sait que c’est avec ces navires qui semblent si fragiles que les vikings ont traversé l’océan Atlantique armés d’un courage féroce bravant les tempêtes et leurs peurs ! Même si on ne s’intéresse ni aux vikings, ni aux navires, le musée en lui-même est un endroit magnifique, en forme de croix et aux parois toutes arrondies, construits autour des bateaux, et l’ambiance du lieux est féérique.

Quand on pense que les Vikings ont découvert l’Amérique du Nord avec ces frêles navires, on se sent tout petit !

L’art viking !

  • le musée folklorique norvégien (Norsk Folkemuseum) : à notre grande déception, nous n’avons pas pu visiter ce musée qui ferme relativement tôt dans l’après-midi. C’est un musée en plein air présentant l’habitat traditionnel des différentes régions de la Norvège ainsi que leur coutumes ancestrales.
  • le musée du Fram : certainement le musée le plus ludique que nous ayons visité, il présente les expéditions norvégiennes d’exploration polaire et met à l’honneur trois grands explorateurs norvégien Fridtjof Nansen, Otto Sverdrup et Roald Amundsen. Mais ce qui en fait son grand intérêt, c’est qu’il cache à l’intérieur le Fram, navire construit pour Fridtjof Nansen, et qui est visitable ! Alors si les grandes explorations dans les régions polaires, les techniques de survies de l’époque ou encore l’évolution du réchauffement climatique et de la colonisation humaine dans ces zones vous intéressent, ce musée est une vraie mine d’information !

Le Fram

…en rénovation !

Nous n’avons pas eu l’occasion d’y aller mais pour les amateurs d’arts moderne, on y trouve également le Musée Munch au beau milieu du jardin botanique d’Oslo (qui est un endroit très agréable et sympa par ailleurs !).

♦ Le parc de sculpture de Vigeland (ou Frognerpark)

Nous avions réservé ce parc pour notre dernier jour à Oslo en prévoyant de prendre le temps de se faire une petite balade par le quartier situé derrière le Palais Royal et abritant dans ses quelques rues résidentielles de superbes maisons en bois colorées avec petites terrasses et rambardes au rez-de-chaussées cachées derrières quelques arbres et fleurs.

Gustav Vigeland est un sculpteur norvégien dont les principales réalisations se trouvent au Frognerpark, le plus grand parc d’Oslo, où sont exposées 214 de ses œuvres. En granit Norvègien ou en bronze, ses sculptures représentent des scènes de vie moderne de façon parfois douces et presque simplistes : un homme tenant un bébé, une femme jouant avec une petite fille, des couples s’embrassant ou se disputant etc. ; et parfois complétement délirantes et surréalistes, comme ce combat de l’homme contre des bébés qui l’attaquent ! Au centre du parc et de ses 240 statues, une immense colonne constituée de dizaines de corps de pierre enchevêtrés représente l’apothéose d’une visite surréaliste !

Nous étions très curieux de découvrir ce parc qui, dans l’idée même nous plaisait beaucoup. Au final, après-coup notre ressenti est plus mitigé. Nous avons trouvé ces sculptures très belles et poétiques (parfois un peu effrayantes aussi !), racontant toute une histoire, mais nous avions imaginé un parc plus « vert » et fouillis où nous aurions trouvé ces statues disséminées un peu partout. Au final, telle une grande galerie de musée, elles sont toutes alignées le long d’une passerelle menant à l’immense colonne centrale. Un lieu intéressant mais pas aussi « feuillu » que ce que nous aurions voulu !

En espérant que ce petit aperçu d’Oslo (bien que très succinct en sans beaucoup de visuel…) vous aura donné envie de la découvrir…

Si vous voulez être au courant des dernières news/voyages/bêtises, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre page Facebook !

Bonne route !

3 comments on “Norvège – Oslo, au bord des eaux glaciales des fjords

  1. La ville a l’air d’avoir des trucs sympas à montrer ! Inti, le street artiste, c’est celui qui a fait la « vierge » du 13e qu’on a vue lors de la visite 🙂
    Pour les pâtisseries, elles ressemblent aux pâtisseries suédoises, les canelbulle ou un truc du genre x)
    Merci pour cet article ! ❤

    J'aime

  2. Comme c’est beau! Super post ! j’adore voyager à travers tes articles! Et oui en effet le design a changé tu as l’oeil 😀 des bisous ma belle!

    J'aime

Tu me racontes un truc ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :