Nouvelle-Zélande – Lac Tekapo

Pour se mettre encore un peu plus dans l’ambiance, on peut écouter ceci !

Voilà déjà une bonne semaine que  nous avons débarqué sur l’île du sud et déjà, nous avons l’impression que ce que nous avons vu et fait à la péninsule de Banks puis au Mont Sunday à dépasser toutes nos espérances pour la Nouvelle-Zélande. Nous ne le savions pas alors, mais nous étions loin d’être au bout de notre émerveillement ! Notre prochaine étape sur la route était le lac Tekapo. Nous n’avions absolument aucune idée de ce que nous allions y voir, à ce stade, il s’agissait simplement pour nous d’un point sur notre carte, quelque chose dont quelqu’un nous avait parlé mais que nous n’avions pas eu le temps de creuser. Nous y sommes donc allés un peu par hasard et grand bien nous en a fait puisqu’il s’agit certainement d’une des plus belles choses que l’on ait vu en Nouvelle-Zélande !

Nous sommes partis le 15 septembre 2018 pour un voyage d’un an et demi en Amérique du Sud, Océanie et Asie du Sud Est ! Voici notre récit en Nouvelle-Zélande. Pour lire le début des aventures, c’est ici.

◊ Première vue sur le lac

Comme tout le monde, nous débarquons au niveau de Lake Tekapo, le village qui borde le lac (ouaip, ils n’ont pas été très originaux !), nous nous garons sans trop savoir ce qui nous attends, et là, quelques marches plus loin pour monter sur un petit promontoire… nous découvrons un immense lac d’un bleu turquoise complètement dingue ! Mais ce n’est pas tout ! Il est entouré de montagnes, elles-même de couleurs pas croyables : du rose, du dorée, du vert foncé provenant des arbres dans leur belle robe automnale. C’est une explosion de couleur à ne plus savoir quoi en faire !

J’ai eu beau chercher, je n’ai jamais réussi à trouver la raison du pourquoi cette couleur turquoise irréelle ! Certains disent que l’eau du lac serait tellement claire qu’elle reflète parfaitement le bleu du ciel, sauf que ce jour-là, le ciel était plutôt gris… d’autres qu’il s’agirait de sédiments en suspension dans l’eau ou encore de bactéries qui donneraient cette couleur… Si jamais vous pouvez l’expliquer, n’hésitez pas à partager votre savoir !

Évidemment, hors de question pour nous de simplement s’arrêter à une petite photo devant le lac avant de repartir ! Il nous en fallait plus ! Nous avons trouvé le lac tellement beau, que nous comptions bien en profiter plus longtemps. Tout au nord de Lake Tekapo (que nous n’avons pas visité plus que cela), en longeant le lac, partent deux chemins de randonnées permettant de monter au sommet du Mont John, 1 030 m d’altitude et une promesse de magnifique vue sur le lac. Pour ne rien gâcher : au sommet se trouve également le premier observatoire astronomique de la Nouvelle-Zélande avec ses 5 gros télescopes ! L’astronomie étant un sujet qui nous a toujours fait rêver, nous n’allions pas refuser une telle occasion de nous en approcher !

◊ Jusqu’au sommet du Mont John

Cette petite balade de 1h-1h30 jusqu’au sommet démarre au bout de la route longeant le lac à partir du village de Tekapo. Nous garons le van au départ de la rando et c’est parti ! Le chemin monte progressivement dans une forêt de mélèze qui ont déjà tous perdus  leurs aiguilles. Ainsi, nous avons l’impression de marcher sur un tapis orange vif et tout autour de nous a subitement pris cette drôle de couleur !

Tout devient beaucoup plus calme, le bruit de nos pas étouffés par la couche épaisse d’aiguilles qui tapissent le sol, nous laissant apprécier le chant des oiseaux, complètement différents de celui que l’on entend en France (il faut que l’on fasse un article spécial oiseaux de Nouvelle-Zélande !). Des petits points de vue nous permettent d’apprécier l’étendue de la forêt, toujours aussi multicolore.

Un dernier détour dans cette forêt aux couleurs chaudes de l’automne et nous nous retrouvons sur un large espace découvert recouvert de tussacks, ces fameuses touffes d’herbe épaisses et jaunes qui donnent l’impression que la montagne est recouverte de pelage.

Nous finissons très vite par apercevoir le sommet du Mont John au bout de cette crête herbeuse. Devant nous, se dressent les cinq grandes lunettes astronomiques de l’observatoire, fermé à cette heure-là. Derrière elles, comme si elles étaient peintes sur un tableau, se détachent de nouveau ces immenses montagnes aux sommets tout blanc.

Au fur et à mesure que nous nous rapprochons de l’observatoire et que nous prenons de la hauteur, la vue sur le lac Tekapo en contre-bas, entouré de ses montagnes, se dévoile sous nos yeux ébahis. Mètre après mètre, la plate-forme de l’observatoire nous laisse en voir un peu plus. Finalement perchés au sommet, nous avons presque une vue à 360°. Le lac Tekapo, son bleu turquoise irréel, les montagnes et puis aussi l’immense vallée toute plate qui s’étend à l’est, encaissée entre deux chaînes de montagnes et parcourue par innombrables rivières, qui nous paraissent n’être que des filets d’eau à cette altitude.

C’est un peu cela qui nous fascine en Nouvelle-Zélande : les grandes vallées toutes plates s’installent au milieu des montagnes, comme on viendrait se protéger de remparts et les sommets semblent s’isoler, se rendant par le même coup d’autant plus impressionnant.

Au sommet du Mont John, se trouve également l’Astro Cafe, certainement l’endroit où vous pouvez profiter d’un bon café avec une des meilleures vues au monde ! Nous prenons un bon moment à tourner autour du sommet, longeant l’observatoire, changeant de vue de temps en temps, le lac, la vallée, les montagnes, au choix. Nous tenterons de regarder à l’intérieur des bâtiments de l’observatoire, imaginant le travail des astronomes, seuls dans le calme d’une nuit étoilée. Il paraît qu’il s’agit du meilleur endroit en Nouvelle-Zélande pour observer les Southerns Lights, l’équivalent des aurores boréales de l’hémisphère sud. On veut bien le croire !

Pour redescendre, nous décidons d’emprunter le chemin long : nous ferons une boucle par la côte du lac, qui demande 2-3h de marche. De ce côté-ci, il y a beaucoup moins de monde, la plupart des gens faisant  l’aller-retour par le sentier que nous avons emprunté à l’aller. Nous descendons presque en courant, retrouvant un paysage plus sauvage, portés par un sentiment de liberté indescriptible, parmi les tussacks dorés. Le sentier semble plonger directement dans le lac tout en bas.

En bas, on redécouvre le village de Lake Tekapo

Seulement, au dessus de nous, les choses changent, nous sommes rattrapés par l’orage ! Nous nous dépêchons un peu plus, longeant le lac en défiant la pluie qui nous court après.

Nous finirons par rejoindre notre van à temps et profiterons de sandwichs dans le confort de notre maison sur roue avec vue sur le lac, que demander de plus ?

Nous nous installerons pour la nuit un peu plus loin sur la route, à deux pas de la prochaine grande étape de ce voyage sur l’île du sud : le Mont Cook !

Si vous voulez être au courant des dernières news/voyages/bêtises, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre page Facebook !

Bonne route !

 

 

7 réponses sur “Nouvelle-Zélande – Lac Tekapo”

  1. Punaise la couleur de l’eau! Magnifique! C’est si beau avec l’orage qui pointe! Nous aussi on a eu mauvais temps ici, mais le soleil est vite revenu! Hâte de lire ton article sur le Mont Cook! des bisous ❤

    J'aime

  2. La couleur de ce lac est incroyable ! Je ne me souviens plus où exactement, mais j’avais aussi vu un lac naturellement rose en NZ, c’était impressionnant ! Merci pour ce partage qui me fait toujours autant voyager! des bisous ❤

    J'aime

Tu me racontes un truc ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s