Europe Grèce

Grèce – Spetses

Et voici le récit de notre petit voyage en Grèce.

Pour bien démarrer en pleine forme, ce voyage a été celui de ma première nuit dans un aéroport. Notre avions étant à 7h à Paris, et nous partant de Lyon, nous n’avions pas tellement d’autre choix que d’arriver la veille à l’aéroport et d’y passer la nuit, dans le silence de ces longues allées vides. Quatre chaises alignées nous faisant office de lit (les meilleurs fauteuils étant déjà pris à notre arrivée), ont marqué le début de cette aventure grecque.

Arrivés à Athènes, nous sommes allés tout droit vers le port pour prendre l’embarcadère qui nous mènerait jusque Spetses, petite île proche des côtes où nous avons choisi de démarrer notre voyage. 2 jours ici, 2 jours sur l’île de Poros, et nous serions de retour à Athènes pour enfin découvrir ces rues que nous avons aperçu entre 2 stations de métro.

Spetses a eu la douce attention de nous accueillir de nuit, ses quelques lumières marquant sa présence au milieu de la mer.

rz

Nous nous sommes alors enfoncé dans un dédale de petites ruelles en pentes, tortueuses et entourées de maisons blanches. Nous avons cherché notre hôtel pendant presque 1h, en vain ! Nous sommes alors redescendu le long de la côté et avons trouvé un petit restaurant ouvert. Le couple de gérants de ce restaurant ont eu la gentillesse de commander un taxi pour nous. Après être enfin arrivé à notre petit hôtel caché dans une cour, aux chambres humides où l’odeur salé de la mer embaume agréablement ce petit cocon, nous sommes d’ailleurs retourné à ce restaurant pour remercier ce couple et surtout, goûter à leur cuisine qui nous avait mis en appétit !

Nous n’avions alors pas très bien compris comment cela fonctionne en Grèce et, en touristes français non avertis, nous avions pris chacun une entrée et un plat. Sauf que ce qu’il faut savoir, c’est qu’en Grèce, tout se partage ! Ce qui veut dire que nos entrées étaient calibrée pour 2 personnes et nos plats aussi. Nous avons donc mangé comme 4 😉

Ce repas (salade athénienne, raviolis au yahourt) était réellement délicieux. Nous sommes ensuite allé nous coucher, impatient de découvrir cette île à la lumière du jour.

Le lendemain matin nous a accueilli sous un beau ciel bleu. Nous sommes alors descendu le long de la côté en passant par les petites ruelles entourées de maisons blanches, de citronniers, d’orangers, et de chats qui se promenaient sur les toits bleus.

rz
rz
rz

Nous sommes ensuite arrivé sur le front de mer, d’un bleu d’azur, où quelques modestes bateaux de pêche et de plaisance mouillaient au port. Quelques restaurants de poisson, terrasses le long de la plage et une calèche tiré par de larges chevaux de trait pour parfaire le tableau de ce petit paradis grecque.

rz
rz

rz

Nous avons alors simplement pris le temps. Pris le temps de prendre le temps. Il n’y a rien de particulièrement extraordinaire à faire sur cette île, pas de haut lieu à visiter, pas de monuments particuliers, non rien de tout ça. Notre guide accordait à peine une page à cette île. Non, ce que l’on vient chercher ici, c’est autre chose. On vient chercher ici quelques instants hors de la frénésie du monde. Le vent dans les palmier, le roulement des vagues sur les galets, le soleil qui fait scintiller le bleu des volets, le blanc des toits et le jaune des citrons, une vie plus calme, plus simple.
rz
rz
Grèce
Grèce

 

Sur le coup de 13h, nous avons tiré 2 chaises bleues d’une terrasse les pieds dans l’eau et nous nous sommes installés là pour savourer un plat de poisson grillé. Derrière nous, s’entendait la plus grosse partie du port, où les bateaux en bois de couleur vives tanguaient au rythme des vagues.
Grèce
Grèce
Grèce
Grèce
En continuant notre chemin dans cette direction, nous avons pu voir des ateliers de réparation de bateau, là entre pins et mer, quelques outils, des copeaux de bois et des pots de peintures.
Grèce
Grèce
Grèce

 

Enfin, au bout de ce chemin, nous sommes entrés dans un grand parc, qui nous a mené à une des pointes de l’île. Là, s’amoncelaient des rochers gris, biscornus, découpés contre lesquels la mer venait s’abattre. Nous nous sommes amusés quelques temps à sauter d’un rocher à un autre, à jouer à cache cache et à découvrir des petites mares formés par ces retenues d’eau naturel. Puis, essoufflés, arrivé au bout de cette pointe, nous avons simplement observé le spectacle de la mer.
Grèce
Grèce
Grèce

Grèce

Si vous voulez être au courant des dernières news/voyages/bêtises, n’hésitez pas à vous inscrire sur ma page Facebook !
Grèce

6 comments on “Grèce – Spetses

  1. Ping : Grèce – Spetses en scooter – Les voyages de Marie

  2. Ping : Grèce – Athènes – Les voyages de Marie

  3. Ping : Pologne – Cracovie, la douce – Les voyages de Marie

  4. Ping : Istanbul – Le palais de Topkapi – Les voyages de Marie

  5. Ping : Nouvelle Orléans – Le bayou et les plantations – Les voyages de Marie

  6. Ping : Pologne – Autour de Cracovie, les camps d’Auschwitz et de Birkenau – Les voyages de Marie

Tu me racontes un truc ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :