Cuba – La toute mignonne Trinidad

Nous sommes partis le 15 septembre 2018 pour un voyage d’un an et demi en Amérique du Sud, Océanie et Asie du Sud Est ! Voici notre récit à Cuba. Pour lire le début des aventures, c’est ici.

Après 1 semaine et demi à arpenter les rues de la Havane et à profiter d’un peu de repos chez notre amie, par une belle matinée nous montons dans un taxi collectif direction Trinidad.

◊ Se déplacer entre la Havane et Trinidad

Deux options s’offraient à nous pour faire ce trajet : par les bus (compagnie Viazul) en comptant environ 6h pour 25 CUC (nous parlons de la monnaie cubaine ici !) ou par le taxi collectif qui met un peu moins de temps (4h3O) et qui nous a demandé 30 CUC par personne. L’avantage du taxi est qu’il est venu nous chercher directement en bas de chez nous ce qui a été pour nous l’argument décisif en sa faveur (car nous aurions dans tous les cas déboursé quelques CUC pour le bus ou le taxi jusqu’au Viazul).

Nous sommes 3 dans la vieille voiture (pas une américaine des années 50… dommage !) d’un cubain peu bavard (et notre espagnol encore limité ne nous a pas permis d’être plus loquace que lui) et nous quittons la Havane impatients de voir un peu de pays. Après 3-4h sur une large autoroute sans beaucoup de passage et sans grand intérêt non plus, nous la quittons pour rejoindre une route secondaire et c’est là que le spectacle commence. Ce que nous avions aperçu depuis l’avion en survolant Cuba est confirmé : nous sommes environnés de larges et paresseuses pelouses vert tendre où paissent quelques vaches ou chevaux.

Lorsque nous traversons les premiers villages, le dépaysement est fou et total : il y a sur la route bientôt plus de calèches de chevaux et de cavaliers en chemise et chapeau de cow-boy que de voiture. Nous nous sentons presque de trop dans notre voiture à moteur au milieu de cet univers si rural. Des vendeurs de fruits tentent de nous arrêter sur la route et on croise quelques enfants en uniforme qui rentrent de l’école.

◊ Arrivée à Trinidad et trouvaille d’une casa particular

Vers 13h, nous entrons enfin dans Trinidad en cahotant tant que l’on peut sur les pavés mal taillés de la rue. Nous voilà arrivés ! Il nous faut maintenant, avant de commencer notre visite, nous trouver une casa particular, c’est-à-dire une chambre d’hôte, pour passer la nuit. A peine sorti de la voiture, 2 hommes viennent nous voir pour nous proposer une « offre spéciale rien que pour nous ». Oui, comme toujours ! Toutefois, la proposition d’une chambre à 20 CUC avec terrasse sur le toit retient notre attention. Nous nous décidons à aller voir à quoi elle ressemble : le hamac sous la pergola de la terrasse aura fini de nous convaincre, marché conclu !

Et notre balade dans les rues de Trinidad peut commencer ! Si l’on est pressé, Trinidad peut se visiter en 1 journée car ce n’est pas bien grand. Mais je pense tout de même que dans ce cas, on perd largement du plaisir de profiter du calme et du charme des rues colorées de ce village colonial !

Nous y avons passé 2 jours et demi : une première après-midi où nous nous sommes simplement promenés dans le village, 1 journée où nous nous sommes offert une excursion à cheval dans la nature verdoyante qui entoure Trinidad, et une dernière journée plus tranquille, où nous avons pris le temps de faire 2 petits musées (qui sont très peu chers par rapport à la Havane !) et de profiter de notre superbe terrasse !

◊ Un village d’un autre temps

Trinidad, c’est des rues tortueuses et pavées entourées de maisons multicolores avec d’immenses portes et fenêtres gardées derrière des montants en fer blanc ou noir qui datent de l’époque de la colonisation espagnole. Nous avons l’impression de reculer de 200 ans en arrière lorsque l’on se fait doubler dans la rue par un cheval monté sans selle par un cubain aux allures de cowboy.

En jetant un coup d’œil indiscret par les fenêtres, on tombe sur des chaises à bascule en bois occupées par de vieux cubains et bien protégées par un chien qui ne dort que d’un œil. Les restaurants profitent de l’absence de voiture pour pousser leur terrasse jusqu’au milieu des rues et les animer avec de la musique à toute heure du jour ou de la nuit (Nous ne comptons plus le nombre de fois où nous avons entendu Despacito ou la musique de Buena Vista Social Club !). Et puis, si l’on pousse jusqu’au bout d’une des rues en périphérie, on se retrouve comme par magie directement dans la campagne avec des champs qui grimpent sur les collines, ou entourés de plantes tropicales.

◊ Et à dos de cheval ?

C’est d’ailleurs un de ces chemins que nous avons empruntés pour sortir de Trinidad à cheval ! Pour faire cette balade, nous avons suivi la propriétaire de notre casa particular, qui nous a proposé cette balade pour 10 CUC par personne. Rendez-vous à 9h du matin avec nos chevaux nous attendant devant la maison et c’est parti ! J’ai adoré cette balade car elle nous a surtout permis de sortir des villes et des grands axes routiers pour découvrir la nature de l’île !

Nous sommes passés par des champs à la magnifique couleur vert émeraude où se rassemblent quelques vaches (elles paraissent malheureusement toutes maigres…), et par un bout de forêt tropicale guidés par nos chevaux qui connaissent par cœur leur chemin. Nous avons croisé de véritable cow-boys rabattant leur troupeau au lasso ou nous dépassant en galopant avec l’air d’avoir fait ça toute leur vie (ce qui est probablement le cas).

Évidemment, notre balade restait touristique et nous avons bien sûr eu quelques arrêts dans un petit bars-restaurants au milieu de la forêt (où nous avons goûté du Guarapo, un jus à base de canne à sucre !), et dans un café alimenté par de la production locale… eh oui, c’est normal et cela permet de faire vivre ces commerces ! Nous n’avons été obligés de rien (d’ailleurs d’autres personnes ont simplement refusé) mais bon, quitte à être là, nous avons profité de la cuisine locale !

Le but de cette balade était de rejoindre la cascade appelée Salto de Javira à presque 1h30 de chevauché (houlala c’est épique d’utiliser ce mot !). La cascade n’est pas ce qui m’a le plus marqué (d’autant qu’elle était bondée de tout un tas de personnes… sauf de cubains !), je garde surtout un très bon souvenir de cette balade à travers champs !

La fameuse cascade !

Bon, bien sûr, Trinidad est un haut lieu du tourisme. Nous avons eu l’impression que quasiment toutes les maisons proposaient des casas particulares et on croise des étrangers à longueur de journée. Jolie et typique oui, mais aussi très fréquentée… D’ailleurs, nous avons été un peu agacés par les rabatteurs qui braillent sans cesse après nous « taxi ?! », « where do you from ? », « do you want an excursion… ? », il faut garder son sang-froid ! Mais bon, cela ne nous a pas du tout empêché de profiter de l’endroit !

Ce que j’ai trouvé de particulièrement agréable à Trinidad, c’est qu’elle est suffisamment petite pour que tout soit toujours accessible à pied et à moins de 15 minutes de marche. C’était vraiment parfait pour pouvoir sortir, se promener, manger, revenir faire une sieste dans notre casa, repartir faire 3 courses, etc.

◊ Et on prends de la hauteur…

L’antenne de communication… et l’orage qui arrive !

Au nord de Trinidad, en sortant du village, nous avons emprunté un petit chemin qui nous a permis de parvenir jusqu’à l’antenne de communication qui le surplombe. De là, tout suant et transpirant, nous avons pu avoir une superbe vue sur Trinidad et sur la mer qui se trouve à 15 kilomètres de là. Très sympa !

En sortant du village…

◊ Et les petits poissons…

Après ces 3 jours, nous avons pris le bus cette fois-ci pour rejoindre Playa Larga où nous avons pu profité d’une activité toute nouvelle pour nous : le snorkeling ! Nous sommes allés juste à côté de la Cueva de Los Peces où nous avons passé plusieurs heures entourés de 1000 poissons multicolores ! Nous avons trouvé cela complètement fou, la sensation de flotter au milieu des poissons et au dessus des coraux et des algues qui dansent lentement au rythme des vagues est complètement reposante et magique. On se sent l’observateur d’un monde coloré et inconnu ! Il est malheureusement impossible de montrer ce que cela donne sans l’appareil photo adapté, mais voici tout de même des photos de la magnifique couleur bleu caraïbe de l’eau…

Nous sommes tout juste rentrés la vieille de notre départ pour la Colombie, la suite au prochain épisode !

Si vous voulez être au courant des dernières news/voyages/bêtises, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre page Facebook !

Bonne route !

3 réponses sur “Cuba – La toute mignonne Trinidad”

Tu me racontes un truc ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s